Est-ce qu’Humanités riment avec interdisciplinarité ?

« Faire ses humanités » ne signifie plus suivre une formation en lettres classiques, la société contemporaine leur conférant un sens plus large. Les humanités désignent désormais l’ensemble des savoirs que l’humanité a élaboré sur elle-même pour mieux se connaître. Loin de rejeter les connaissances héritées, celles-ci ont été repensées à leur croisée avec les innovations scientifiques et technologiques. Cette nouvelle définition laisse clairement transparaître des caractéristiques interdisciplinaires : sciences et humanités sont inséparables.

Les transformations récentes et les constants appels aux Humanités dans l’actualité politique et scientifique ont interpelé un certain nombre de chercheurs de multiples horizons. Que sont les humanités ? A quelles besoins répondent-elles ? Comment se transforment-elles ? Comment faut-il les enseigner ? Ce sont les questions que ce sont posées des scientifiques de l’Ecole Normale Supérieure lors d’un colloque international, les 14, 15 et 16 janvier 2020. Ce dernier marque le lancement d’un programme intitulé « Humanité globales« . Ces trois journées ont été l’occasion de présenter plusieurs projets transdisciplinaires lancés par l’ENS, dans les domaines de la recherche et de la formation : Humanités dans le texte, Médecine et Humanités, le Master Humanité, le Master des Humanités numériques. Pour annoncer le colloque, des chercheurs et des doctorants ont publié deux articles sur The Conversation :
Humanités dans le texte : les Anciens éclairent les débats contemporains
Vers de nouvelles humanités

Des chercheurs, mais aussi des étudiants en médecine et humanités, ont par ailleurs participé à la nuit des idées sur le thème « être vivant », le 30 janvier 2020. Les étudiants ont proposé de débattre sur des sujets liés à la santé (l’environnement, la génétique, la relation patient/médecin…) lors de plusieurs ateliers et conférences plénières. Sont ainsi intervenus des neurologues, médecins, philosophes, artistes, sociologues… afin d’éclairer la problématique de la bioéthique. Cet événement a également donné lieu à plusieurs réflexions dans les médias nationaux, notamment du philosophe Philippe Worms, afin d’annoncer cette nuit consacrée aux controverses sur le vivant :
Le n°281 du Un consacré aux « Controverses autour de l’humain »
La tribune de Philippe Wors, le 29 janvier 2020 dans Le Monde : « Nuit des idées 2020 : « Qui en veut à la bioéthique ? »
L’émission « Ouvrez le Un », France Info, « Controverse autour du vivant », du 29 janvier 2020

Crédit photographie mise en avant : Photo by davide ragusa on Unsplash


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search